100+ Platonic Solids – Illustrations et images | solides de Platon énergie

Photos puissance

est le nom de notre gamme d’images bon marché, en pleine croissance et de haute qualité, avec plus de 60 millions de photos parmi lesquelles choisir! Donc, peu importe l'image que vous recherchez, nous avons probablement ce qu'il vous faut. Toutes les images sont dans le format de fichier JPEG populaire et sont disponibles en résolutions basse et haute pour répondre à tous vos besoins.

Nous utilisons également un moteur de recherche sophistiqué pour trouver les meilleurs résultats pour ce que vous recherchez.
Pas seulement de superbes images qui utilisent les mots que vous avez recherchés, mais vraiment super, triées pour montrer en premier
Meilleure, la plus pertinente, inspirante, motivante et puissante Images comme vous avez acheté dans le passé.
Et c'est un épargnant de vie quand vous êtes petit!

Les images que vous voyez ci-dessous ne sont que de petites imagettes de certaines de nos images (beaucoup plus grandes) que nous proposons à l'achat et au téléchargement instantané.
Mais ne vous contentez pas de regarder cette page. Ceux que vous voyez ci-dessous ne sont que la pointe de l'iceberg. Vous pouvez trouver le total en utilisant le bouton Suivant (ci-dessous)
128 images fixes platoniques
pour vous de choisir! Ou utilisez l’outil de recherche ci-dessus pour trouver d’autres images illustrant presque tout ce que vous pouvez imaginer.
Et à tout moment, vous pouvez cliquer sur une vignette pour l'agrandir.
Ensuite, si vous aimez ce que vous voyez, cliquez à nouveau pour l'acheter, puis téléchargez-le immédiatement.

En observant les relations entre les solides de Platon, on peut spécifier que l’icosaèdre est l’inverse précis du dodécaèdre. C’est-à-dire, si vous connectez les points centraux des 12 pentagones qui constituent le composant éthérique, vous aurez créé les 12 coins de l’icosaèdre aqueux. nC’est intrigant car ce que nous avons pu regarder jusqu’à présent de l’éther indique qu’il se comporte effectivement comme un fluide. Certes, la mesure et l’observation de l’éther s’est reconnue assez dur jusqu’à présent, en raison de son omniprésence. Comment mesurer quelque chose dont on ne peut s’échapper ? Et si nous ne pouvons pas le mesurer, comment pouvons-nous être sûrs qu’il existe ? nNous avons peu de mal à mesurer les autres composants : la masse cinétique de la terre ; les monologues chimiques rendues solubles par l’eau ; la chaleur rayonnante du feu ; les volts du vent électrique. Celles-ci s’observent plutôt facilement, ‘ continuellement ouvertes à notre regard ‘ comme elles l’effectuent. Mais l’éther super délicat échappe à une détection facile. ‘ n

Laisser un commentaire