Idéalisme platonicien – Wikipedia | solides de Platon spirituel

Concept en philosophie

Idéalisme platonicien Fait généralement référence à la théorie des formes de Platon ou à la doctrine de l'idée.

vue d'ensemble(éditer)

Certains commentateurs pensent que Platon prétend que la vérité est une abstraction. En d'autres termes, nous sommes encouragés à croire que la théorie de Platon sur la pensée est une abstraction, distincte du prétendu monde extérieur, de la philosophie européenne moderne, bien que Platon ait enseigné que les idéaux sont finalement réels et différents des choses non idéales – En effet, il a plaidé pour une distinction entre le royaume idéal et non idéal.

Ces commentateurs parlent comme ceci: par exemple, un arbre avec une branche ou deux disparus, éventuellement vivant, éventuellement mort, et portant les initiales de deux amants taillés dans l'écorce, est différent de la forme abstraite de l'arbre.(1) Un arbre(1) C’est l’idéal pour chacun de nous de pouvoir identifier les reflets imparfaits des arbres qui nous entourent.

Platon donne à la ligne de séparation un aperçu de cette théorie. Au sommet de la ligne, la forme du bien(1)
se trouve, contrôle tout en dessous.

Certains philosophes linguistiques contemporains interprètent le "platonisme" comme signifiant la proposition selon laquelle les universaux existent indépendamment de l'information (un universel est tout ce qu'un individu peut assumer).

Le platonisme est une ancienne philosophie philosophique fondée par Platon; Au début, cette école avait une existence physique dans un endroit situé juste à l'extérieur des murs d'Athènes, l'Académie, ainsi que l'unité intellectuelle d'une approche commune de la philosophie.

Le platonisme est généralement divisé en trois périodes:

  1. Platonisme précoce
  2. Platonisme moyen
  3. néoplatonisme

Les étudiants de Platon ont utilisé l'hypomnemata comme base de son approche philosophique de la connaissance. Les hypomnemata constituaient une mémoire matérielle de choses lues, entendues ou pensées, et les offraient donc comme impôt accumulé pour la rééducation et la méditation ultérieure. Pour le néoplatoniste, ils constituaient également un matériau de base pour la rédaction de documents plus systématiques dans lesquels des arguments et des moyens étaient fournis pour lutter contre certaines erreurs (telles que la colère, l’envie, les commérages, les flatteries) ou pour surmonter des conditions difficiles exil, chute, honte).

Le platonisme est considéré dans les départements de mathématiques du monde entier, comme la philosophie générale des mathématiques, en particulier sur la base des mathématiques.

Un énoncé de cette philosophie est que les mathématiques ne sont pas créées, mais découvertes.
On en trouve une claire représentation dans un essai du défenseur des mathématiques pures du mathématicien britannique G. H. Hardy. (2)(3)

L’absence dans cette thèse d’une distinction claire entre les magazines de «création» mathématiques et non mathématiques ouvre l’introduction, dans la mesure où elle s’applique à des activités prétendument créatives dans les domaines de l’art, de la musique et de la littérature.

On ignore si les idées de Platon sur l'idéalisme ont des origines antérieures, mais Platon tenait Pythagore en haute estime, et Pythagore et ses partisans du mouvement, connu sous le nom de Pythagore, affirmaient que le monde était littéralement construit à partir de nombres, une forme abstraite et abstraite.

Voir aussi(éditer)

  1. ^ un b c

    Dans le domaine de la philosophie, il a été courant de capitaliser
    Des mots qui sont des noms de concepts, tels que "Recherche de la vérité" (ou
    "Bonté" ou "homme"). Les idéaux communs sont la vérité, la gentillesse et
    Beauté. Une telle capitalisation n’est pas courante en science, et
    Par conséquent, des termes tels que "précision" et "gravité" ne sont pas souvent utilisés.
    capitalisé dans l'écriture scientifique, mais pourrait être
    capitalisé sur des papiers philosophiques.

  2. ^ "En défense des mathématiques pures". Chercheur américain. 06/02/2017. récupéré 10/06/2018.
  3. ^ Hardy, G.H. (1992-01-31). Une excuse pour un mathématicien. Cambridge University Press. ISBN 9780521427067.

références(éditer)


Les solides platoniques fonctionnent comme des cellules unitaires qui se répètent sur elles-mêmes afin de maintenir l’intégrité de leur forme insolite. Chaque cellule unitaire a un volume spécifique de conscience, ou lien énergétique, qu’elle exprime par sa forme unique. Les cellules unitaires se développent les unes au travers des autres et se soutiennent les unes les autres. c’est la raison pour laquelle certaines cellules deviennent des nerfs, d’autres des groupes musculaires, d’autres encore des organes. Chacun suit une directive qui se répète sur lui-même tout en désormais l’intégrité d’un corps homme de troisième superficie. Drunvalo Melchizédek note que l’icosaèdre et le dodécaèdre tournent microscopiquement à l’intérieur de la double hélice de notre ADN qui soumet et maintient la conscience des humains dans la troisième surface. C’est aussi la raison pour laquelle le monde, en tant que forme de vie de 3ème surface, ne peut pas voir physiquement des êtres dimensionnels supérieurs. Nos yeux physiques ne peuvent pas reconnaître la signature énergétique des êtres de la septième surface. Cependant, à mesure que notre planète évolue vers la cinquième superficie, l’humanité évolue vers notre prochaine expression physique en tant qu’êtres de cinquième surface sur Terre. A travers nos yeux de cinquième superficie, nous ferons l’expérience de nous-mêmes dans notre nouveau monde dans une perspective d’amour inconditionnel, de pardon compatissant et de grande paix. Travaillez avec ces automobiles de la fabrication pour célébrer tout ce que vous soyez. n

Laisser un commentaire